• Accueil
  • > Recherche : aspam montbouy

Résultat pour la recherche 'aspam montbouy'

L’ASPAM.

 

L’A.S.P.A.M., Association Pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique de Montbouy est une association régie par la loi du 1 Juillet 1901.

Date de création : 1978.

Le siège de l’association est sis : Mairie de MONTBOUY.45230. 

 

LA.S.P.A.M.  a été un membre actif de « L’UNION REMPART », association qui regroupe l’ensemble des associations qui se consacrent à la restauration de bâtiments historiques au niveau national. A ce titre, son Président est un ancien membre de l’A.S.P.A.M.

 

MEMBRES FONDATEURS

Philippe LACOURTE

Patrice PICAULT

Jean-Charles PLANCON

Président Jean-Charles PLANCON

 

BUT ET OBJET.

Le principal but de l’association est la préservation du patrimoine historique  de Montbouy et plus particulièrement les vestiges archéologiques de l’époque romaine: l’amphithéâtre et le temple des eaux.

L’association s’est consacré dans un premier temps la remise en état de l’amphithéâtre dans le but de le protéger des affres du temps, avec un objectif : le rendre  à sa vocation première c’est à dire un lieu de spectacle.

Puis en marge de ses activités, elle a restauré le lavoir, contribué: à la mise en valeur de la vieille écluse, à la restauration du tympan de l’église, à la restauration des peintures florales des portes de l’église et leur protection. Elle a veillé au classement du temple des eaux et est la cheville ouvrière du dossier.

 

FONCTIONNEMENT.

Les membres de l’association élisent en assemblée générale les membres du bureau , lesquelles élisent à leur tour un président, un secrétaire, un trésorier.

Pour l’année  2018 :

Président ; Jean-Charles PLANCON

Secrétaire : Jean-François AUBEL

Trésorier : Philippe LACOURTE

 

MEMBRE.

La cotisation annuelle est de : 10 euros

Membre bienfaiteur: donateur.

 

IV. Les sondages archéologiques.

Plusieurs sondages ont été effectués sur l’amphithéâtre. Leurs objectifs  étaient principalement de dater le bâtiment, et de prouver l’éventuelle existence de gradins.

Si la deuxième question est restée en suspens, faute de trace des dits gradins, la datation du premier siècle pour la construction du bâtiment  est bien confirmée.

 

pfouipied mur_modifié-1

pfouistrat2

pfouilleos

 

Quelques objets de diverses époques trouvés pendant les sondages ou aux abords de l’amphithéâtre.

 

pfouifibule

pfouisygi

pfouicruche

pfouicuill

pfouitruc

ppeigne

ppoterie

 

III. Réfection et protection.

Plusieurs années furent consacrées à la protection plus particulièrement des hauts des murs  à fin de les protéger des infiltrations d’eaux de pluie qui, en cas de gel, font sauter les empierrements. Certaines parties manquantes du mur de la cavea et de la piste furent refaites pour ces raisons.

prefecmarteau

prefectruelle

 

prefecpat

 

prefecechaf

 

A suivre…..IV. Les sondages archéologiques.

SOMMAIRE.

CE SITE EST EN CONSTRUCTION.

Ce site  a pour objet de retracer la vie de l’association depuis 1978 date de sa création.

Il s’adresse plus particulièrement aux anciens mais aussi à tous ceux qui sont attachés à la préservation du patrimoine historique de Montbouy.

Néanmoins les articles suivants sont disponibles….

1. La restauration de l’amphithéâtre.

arenes

I. Les débuts.

Lorsque l’ASPAM a commencé les travaux sur l’amphithéâtre, il était à l’abandon depuis plusieurs décennies. 

 

pareneavtravauxpat

L’amphithéâtre disparaissait sous une épaisse végétation. La piste, l’aréne, était une ronceraie très dense, et la partie correspondant à la cavea, aux gradins,  était  occupé par une luxuriante foret . Il était impossible de se rendre compte de l’ampleur de l’ensemble du bâtiment.

parene avant travx ensemble

 

La piste, partie la plus proche de la départementale servait de dépotoir et  était remplie d’objets en tout genre: cuisinières, lave-linge….

Les premiers travaux furent consacrés à évacuer les objets hétéroclites de la piste.

 

A suivre….II. Les années consacrées au défrichage.

1 L’AMPHITHÉÂTRE.

panoraareneaspam

I. Les débuts.

II. La période de défrichage.

III. Réfection et protection.

IV. Les sondages archéologiques.

II. Les années consacrées au défrichage.

 

Deux années furent consacrées au défrichage pendant les  périodes hivernales, puis un été pour abattre les arbres.

Ce fut de durs moments. Qu’on en juge.

pdefrichagepatrice

 

pdeftichageph

defrichage4

defrichage5

pdefrichage2

 

pdefichage2

pdefrichage2

 

 

A suivre….III. Protection et réfection.

 




Ventsdetat |
Action Droits des Musulmans |
Gokaiartsmartiaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pluriel(les)
| FO André Chaussures
| Campsafr